Tome 1 : L’Armée du Nécromant

Couverture de l’édition classique du tome 1 : L’Armée du Nécromant

L’Armée du Nécromant est le premier tome de la bande dessinée Kaamelott.

Synopsis

Kaamelott est au bord de la destruction : des morts-vivants descendent des montagnes et s’attaquent à la forteresse ! Un par un, soit. Et sans se presser, certes. Mais si cela suffit à donner à Bohort des envies soudaines d’aller visiter l’Andalousie, le roi Arthur, lui, est bien décidé à mener son enquête pour découvrir ce qui fait marcher les morts à travers les champs de navets en toute impunité…

Fiche Technique

Couverture de l’édition de luxe du tome 1 : L’Armée du Nécromant

Scénario : Alexandre Astier
Dessin : Steven Dupré
Couleurs : Benoît Bekaert
Date de parution : 17 novembre 2006
Nombre de pages : 48
Format : grand format (240x320x12mm)
Éditeur : Casterman
Collection : Univers D’auteurs
ISBN : 2203370157

Résumé détaillé

C’est la fin : d’horribles mort-vivants déferlent sur la fière citadelle de Kaamelott, Bohort vit dans l’angoisse depuis plus d’une semaine. À son retour de mission, Arthur sinon inquiet est perplexe, et convoque les chevaliers autour de la Table Ronde. Il serait de bon ton de mener l’enquête afin de débusquer le trouble-fête qui s’amuse à déterrer les morts pour les envoyer piétiner les champs de Guéthenoc… Un don de la Dame du Lac en poche, le médaillon de chaleur, le roi se met en route vers les montagnes avec à ses côtés un Lancelot en quête de gloire, un Léodagan dubitatif, un Père Blaise qui ne voit pas trop ce qu’il fait là et un Bohort qui voit parfaitement ce qu’il ferait ailleurs. Encore plus lorsqu’il s’agit d’emprunter un tunnel servant occasionnellement de refuge à un monstre.

Perceval et Karadoc, eux aussi, tâteraient bien du mort-vivant. Ayant incorporé Merlin dans leur équipe de choc, ils se lancent à la suite du roi, évitant toutefois le tunnel sur l’insistance de Merlin, qui n’est pas spécialisé dans le traitement des invasions de rongeurs.

Plus la fière troupe s’approche des montagnes, plus les macchabées se révèlent bien vivaces, et ce n’est plus un par un mais en groupes qu’il faut désormais les occire, au prix d’efforts croissants. Dans la neige et le blizzard, alors que Bohort faiblit et que Père Blaise tente vainement de mettre en application des pouvoirs qu’il devrait posséder pour éradiquer les morts-vivants, les chevaliers se trouvent soudainement en bien mauvaise posture face à une troupe de guerriers particulièrement déchaînés pour des cadavres. L’intervention surprise de ceux qui deviendront plus tard les Semi-Croustillants les tirent d’un bien mauvais pas, permettant à Arthur de tester l’efficacité relative mais suffisante du médaillon de chaleur.

Quelques embûches plus loin, les enquêteurs parviennent finalement au repère du malfaisant : des milliers de morts-vivants attendent, docilement, que le Nécromant leur donne l’ordre de déferler sur Kaamelott. Malheureusement, une incompréhension administrative est à l’origine des envois épisodiques des dernières semaines, ce qui compromet quelque peu l’effet de surprise. Mais après tout, si Kaamelott s’attend à une attaque, le roi Arthur, lui, est là en personne… Face à plus de deux milles cadavres ambulant, les chevaliers optent pour le repli, non sans quelques remarques ironiques et un choix de route particulièrement mal avisé.

Et c’est une folle course-poursuite qui s’engage sur les pentes enneigées, la fine équipe devant défendre chèrement sa peau en combattant tout en dirigeant les luges sur les pistes. Un passage par le tunnel monstrueusement occupé leur sauvera la mise. Au moment le plus désespéré, où même Léodagan doute de l’issue favorable du combat, le Nécromant se retrouve face au monstre qui n’en fait qu’une bouchée, renvoyant ainsi l’armée des morts à son état premier.

Le débriefing autour de la Table Ronde se déroule pour une fois sans histoire, si ce n’est au sujet de la prise du Seigneur Perceval qui, ayant fait main basse sur le couvre-chef du Nécromant en guise de trophée, a tenu à le porter…

Édition de luxe

L’Armée du Nécromant est disponible en édition de Luxe. Elle comprend une couverture différente avec le logo imprimé en couleur dorée (inspiré de la titraille des 2 coffrets DVD), les 46 pages en encrage noir et blanc sur papier crème épais, ainsi que 16 pages de supplément : interview d’Alexandre Astier, présentation d’Arnaud de la Croix, croquis de Steven Dupré, etc.

Aperçu

L’Armée du Nécromant − page 1

L’Armée du Nécromant − page 1

L’Armée du Nécromant − page 2

L’Armée du Nécromant − page 2

L’Armée du Nécromant − page 3

L’Armée du Nécromant − page 3

L’Armée du Nécromant édition de luxe − page 24

L’Armée du Nécromant édition de luxe − page 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*