Vox populi III

Le peuple gronde. Bohort pense que c’est à cause de l’échange d’épouse du roi. Guethenoc et Roparzh, reçus en séances de doléances, viennent se plaindre des giboulées. Quand Bohort leur demande leur avis sur l’échange d’épouses, ceux-ci, n’en ont rien à faire. Mais qu’est ce que le gouvernement fait pour les giboulées ?

Livre IV − Épisode 58 : Vox populi III
© CALT − Dies Iræ – Shortcom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*