Les Paris

Le Tavernier propose à Perceval et Karadoc de parier sur des combats de chiens, dont le seul but pour lui est de se débarrasser d’animaux gêneurs : un petit chien, puis un furet, et enfin un oiseau, mais toujours contre un chien entrainé. Les deux premiers sont massacrés par leur adversaire, mais l’oiseau gagne le combat, et le tavernier propose un nouveau pari aux deux compères : un combat entre un chien et un asticot.

Livre II − Épisode 87 : Les Paris
© CALT − Dies Iræ – Shortcom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*