La pâte d’amande

Après son dernier séjour à Rome, Guenièvre est devenue dépendante de la pâte d’amande. Une fois son stock personnel dévoré, Guenièvre déprime et devient agressive. Arthur n’a qu’une solution : aller prendre la réserve de Bohort.

Livre I − Épisode 90 : La pâte d’amande
© CALT − Dies Iræ – Shortcom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*