Dame Mevanwi

Mevanwi

Mevanwi , Femme de Karadoc

© CALT — Dies Iræ — En savoir plus

Femme de Karadoc

Interprété par :
Caroline Ferrus

Le personnage

À retenir

Épouse du seigneur Karadoc, Mevanwi est une femme particulièrement avide de pouvoir qui se montre prête à tout pour parvenir à ses fins ; issue de la bourgeoisie de Vannes comme son mari, elle semble avoir toujours éprouvé cette attirance pour le prestige. Karadoc n’est pas dupe, conscient qu’elle l’a épousé pour obtenir une place à la cour du roi, mais ne s’occupe que peu d’elle.

Lorsqu’une idylle naît entre elle et le roi Arthur, Mevanwi saisit l’occasion, voyant là une chance de gravir les marches jusqu’au trône malgré l’unanime désapprobation qui entoure leur rapprochement. Elle devient reine grâce à l’échange d’épouse, mais le rêve est de courte durée, Arthur renonce à cette relation vouée à l’échec et renvoie la dame à son précédent rang de simple femme de chevalier, ce qui lui vaudra une haine farouche de sa part. Mevanwi ne recule plus devant rien pour remonter sur le trône ; manipulation, mensonge, incitation au meurtre, empoisonnement, confessions sur l’oreiller sont ses armes. Et le succès est au rendez-vous, puisqu’elle parvient à nouveau à se hisser au rang de reine de Logres, mais commet l’erreur de sur-estimer sa capacité à manipuler son mari, bien décidé à conserver le pouvoir pour lui, ou du moins à ne pas le déléguer à sa femme.

Visionner les épisodes

Une réponse à “Dame Mevanwi

  1. Bubu dit :

    Belle fiche. Ce personnage a beau être retors dans les dernières saisons de la série, il offre un intéressant contraste avec la reine Guenièvre que ce soit en termes d’intelligence et d’humanité.
    Avant d’être une « grosse morue », c’est un personnage tragique car elle est délaissée par son mari (dormir avec dix kilos de nourriture dans le lit ne doit pas être très jouasse) et a aimé sincèrement le roi Arthur dans les premières saisons.
    Le livre VI la présente déjà comme une femme ambitieuse mais elle n’a pas tout le temps été comme cela durant la série. C’est un peu le lancelot féminin, on ne sait jamais sur quel pied danser et réserve son lot de surprises tout au long de la série.
    Grand merci à Caroline Ferrus pour son travail et son interprétation et son courage face à la mauvaise presse du personnage chez les fans et dans les dialogues.
    Enfin merci au site « on en a gros » très complet et régulièrement mis à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*