// « Vu ce que je leur prépare, je pense que je tiens ma place. » - On En A Gros !

« Vu ce que je leur prépare, je pense que je tiens ma place. »

C’est par cette phrase qu’Alexandre Astier, qui était hier soir l’invité de l’émission Des clics et des claques sur Europe 1, répond à la frustration des fans quant à la lenteur du retour de Kaamelott. Un commentaire bienvenu dans cette période ou beaucoup de questions demeurent en suspend pour la suite de la série : ça arrive, et ça va être du lourd, dixit le roi en chair et en personne.

On parle de plusieurs choses dans cette émission, pas forcément toutes en rapport avec Kaamelott : on apprend notamment que le roi Arthur ne suit pas du tout l’actualité et ne s’intéresse pas réellement à la politique. Mais Alexandre Astier était surtout là pour parler de Kaamelott et de la sixième bande dessinée, Le Duel des Mages, en conséquence ce qui suit risque de dévoiler certains détails du tome sus-ci-nommé. Morceaux choisis :


Le Duel des Mages, un Merlin bon à rien ?
« Ce qui est une surprise pour les afficionados de Kaamelott, c’est que Merlin sait faire des choses. On partait du principe avant cette BD qu’il ne savait rien faire ; il ne sait pas “rien faire” : il est très inefficace, très désordonné, et souvent il fait pas le bon truc, mais ça ne veut pas dire qu’il n’a aucun pouvoir. »


À propos d’une réplique de la bande dessinée, « Est-ce que vous avez prévu une collation ? »
« C’est un petit réflexe que j’ai de ramener l’épique et le médiéval-fantastique au quotidien. C’est-à-dire que je n’oublie jamais que les gens doivent manger, je n’oublie jamais dans une réunion de Kaamelott qu’il y en a certainement qui roupille ou qui n’a pas compris ce qu’on a dit… J’essaie de rendre ça humain. Ok, on peut faire de la magie, des concours de sortilèges, mais on oublie pas de bouffer. »


Ça fait quoi d’être le créateur d’un gimmick comme « C’est pas faux » ?
« C’est hyper touchant ! Moi déjà je viens du théâtre, en deux mots pour moi la grande frustration du monde de la télévision c’est de ne rencontrer jamais personne. Et c’est vrai que c’est dur, parce qu’on vous annonce le lendemain que trois, quatre, cinq millions de personnes ont regardé votre truc, vous étiez tout seul quand ça s’est passé… La scène est bien loin ! En revanche quand un gamin vient me demander un autographe ou un truc comme ça, et qu’il me lance les répliques, y a toute la raison pour laquelle je fais ce métier qui revient d’un coup. J’en ai besoin. »


Avez-vous des scrupules à laisser des milliers peut-être des millions de fans frustrés avec cette fin ouverte dans la série ?
« Non, parce que vu ce que je leur prépare, je pense que je tiens ma place. Et c’est pas grave, ils peuvent être frustrés un petit moment. »

On apprend deux ou trois autres détails, notamment qu’Alexandre Astier est aussi le réalisateur de la pub pour World of Warcraft dans laquelle il a joué voici quelques années. Les animateurs ont eu l’air de découvrir l’aspect familial de Kaamelott, qu’Astier relativise comme toujours puisque sur cent vingt personnages de Kaamelott, six seulement sont plus ou moins de sa famille, et le côté geek du roi qu’il a détaillé un peu plus. Dernier extrait :


Le médiéval avec Kaamelott, le fantastique avec Hero Corp, est-ce que ça ne vous désole pas de voir que les fictions comiques qui marchent à la télé sont au contraire des série sur la vie quotidienne des gens, comme Fais pas ci fais pas ça, Scènes de ménage, etc ?
« Il n’y a pas de mauvais sujet, la preuve est que les deux ont cohabité, donc tout va bien. Je précise un truc sur la liberté des auteurs. Je crois qu’un auteur, pour qu’il signe son œuvre, il faut lui laisser faire ses erreurs, il faut qu’il puisse avoir des défauts. La très bonne volonté des chaines, et au cinéma c’est pareil, c’est de vouloir gommer les défauts, avec beaucoup de bienveillance ; le problème est qu’il faut les laisser. Ça parait dingue, mais il faut laisser quelqu’un se tromper, il ne faut pas qu’on soit trop américain, on ne peut pas écrire à quinze ou à vingt, on ne sait pas encore le faire. Il faut prendre ça avec beaucoup d’humilité, et il faut continuer à ce qu’un mec signe ses trucs, et le laisser les signer. »

L’émission est ré-écoutable en podcast : Alexandre Astier dans Des cliques et des claques

Et pour ceux qui liraient cet article avant 8h30 ce matin, Alexandre Astier sera en direct sur Virgin Radio. Deux adresses pour écouter en direct sur le Net : ici (à ouvrir avec VLC, marche à coup sûr) et (à ouvrir avec votre navigateur web, pas testé). C’est assez difficilement supportable comme émission et personnellement, je souffre, mais j’écouterai pour vous en faire un compte-rendu ! Si c’est pas du dévouement, ça…

11 réponse à “« Vu ce que je leur prépare, je pense que je tiens ma place. »

  1. bibicocci dit :

    Ca fait du bien des petites nouvelles, merki!

  2. nelshd dit :

    Un pti soulagement ^^
    Mais c’est pire en fait ce genre de nouvelles ! Je trépigneeeee

  3. Gaad1er dit :

    Effectivement, ça fait du bien des nouvelles fraiches ! Merci Askelon (toujours aussi réactif) Bravo.

  4. Terry Laire dit :

    « Un commentaire bienvenu », à propos du « Vu ce que je leur prépare, je pense que je tiens ma place. »
    Mouais, la formule est belle, mais le sens est « Attendez encore, ça va être bien ». Nan mais ça on se doute que ça va être bien… Mais le reste aussi était bien, et il a pas mis 5 ans à venir. Perso je m’en fiche d’attendre, mais j’aime mieux avoir les vraies raisons (il fait autre chose, et ça va encore lui prendre quelques années) plutôt que des faux espoirs à la « Nan mais je prépare, et plus je prépare mieux ça sera » qui laissent croire que c’est le projet sur lequel il bosse actuellement alors que non.

    1. Askelon dit :

      Je maintiens ;-) Le sens c’est plutôt « ça viendra quand ça sera fini, je fais comme je veux, d’ici là attendez, vous êtes là pour ça ». Et je ne peux qu’être d’accord avec lui.

      Le reste c’était bien, mais le reste c’était totalement différent, faut pas l’oublier. La série avait des impératifs, les deadlines de la chaîne, principalement. Des projets de l’ampleur du futur film, il n’en a pas encore eu ; ça prend infiniment plus de temps que tourner une saison.

      Et pour le film, rien ne presse. « Les fans attendent », c’est une lubie de fan, justement : le film n’est pas fait pour les fans. Qu’il sorte trois mois après la fin de la série ou sept ans après, les fans iront le voir, c’est exactement le principe : un fan c’est un public acquis, par définition. Le film sera pour ceux qui ne sont pas fans de la série, qui ne la connaissent que peu voire pas du tout. Tout l’intérêt sera de les amener à voir le film, et pour ça faudra un truc en béton. Sinon ça attirera juste les fans, et on aura droit aux audiences des Aventures de Philibert, Capitaine Puceau.

      1. Terry Laire dit :

        Moi j’entends ça comme une promesse qui te fait languir. Le commentaire de nelshd le montre : après une telle déclaration, on trépigne encore plus qu’avant ! Donc ce n’est pas du tout une déclaration de « Soyez patient, je fais ce que je veux ». C’est un « Soyez impatient, ça va être génial ! »

        1. Askelon dit :

          En même temps, je suis totalement hermétique au fait de languir pour un film ou un truc du genre. Ça sort quand ça sort, et je cherche pas plus loin ; ça doit jouer :)

  5. Boucot dit :

    Pas mal son passage dans Des clics et des claques. Mais je pensais quand même qu’on en avait fini avec les « Vous occupez beaucoup de postes sur Kaamelott » ou « Qu’est-ce que ça fait de travailler en famille ? ». Ça fait 6 ans qu’on lui rabâche les mêmes questions, faudrait peut-être innover une fois de temps en temps.

    On a appris qu’il était le réalisateur des pubs Blizzard dans lesquelles il apparaissait, ça je savais pas. Sinon pas grand chose de nouveau, le couplet sur la politique on le savait déjà. Mais bon, ça fait du bien de l’entendre parler.

    Et sinon, c’est vraiment si merdique que ça l’émission de Virgin Radio ? Parce que faut pas oublier qu’il est passé chez Morandini aussi, normalement ça immunise. x)

    1. Askelon dit :

      Nan, Morandini à côté c’est largement supportable :o

      Disons que c’est une émission qui doit chercher à faire marrer le 12-16 ans, au-delà tu dois pas être à même de supporter. Ce genre de promo je vois pas trop l’intérêt, surtout quand les animateurs n’ont aucune question à poser… Enfin bref :)

      1. Boucot dit :

        Wokay, je vais passer mon chemin alors. C’est dommage parce que quand il passait chez Bruno Guillon c’était vachement bien.

  6. LyraGW dit :

    Merci pour les news! Ca fait du bien de savoir que Kaamelott n’est pas passé aux oubliettes. Et vu la façon dont Alexandre Astier en parle, il m’a l’air de nous préparer quelque chose de tout aussi génial que les saisons précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*