// Pendragon : 40 ans avant Kaamelott - On En A Gros !

Pendragon : 40 ans avant Kaamelott

Extrait de la websérie Pendragon

Extrait de la websérie Pendragon

Ces jeunes acteurs amateurs, fans de Kaamelott, ont eu la bonne idée de revenir sur la période où le Royaume de Logres était dirigé par Uther Pendragon, père d’Arthur. Ils ont organisé un tournage en Ardèche fin octobre afin d’en extraire 12 épisodes. Malheureusement quelques soucis techniques et météorologiques leurs ont empêchés d’achever ce tournage. Mais ils sont motivés et persévérants, du coup ils vont se réunir de nouveau l’été prochain afin de terminer le boulot. La sortie de cette minisérie est donc repoussée à la rentrée 2011.

Une bonne partie des scènes étant déjà en stock, l’équipe de Pendragon a pu produire un teaser prometteur.

Site officiel : http://www.pendragonlaserie.fr


Depuis la mort de son frère, le jeune Uther Pendragon (Christophe De Noni) règne d’une main de fer sur le royaume de Logres. Ayant repoussé les attaques saxonnes, Uther profite de la vie au château et y coule des jours paisibles, ce qui n’est pas le cas de son domestique (David Arabia) qu’il traite comme un moins que rien. Il réserve le même sort à son bras droit, le pourtant très bon Gorlois (Hugo Baqué), Duc de Cornouailles et fiancé à la jeune Ygerne (Marion Splittgerber). Son ami, le rebelle Seigneur Gralon (Guillaume Regnier) est lui aussi rabroué à longueur de journée par le jeune roi. Jusqu’au jour où, au cours d’une ballade en forêt, Uther fait la rencontre d’un individu étrange se disant doté de pouvoirs hors-du-commun…

3 réponse à “Pendragon : 40 ans avant Kaamelott

  1. Peredur dit :

    Ca peut être sympa! Je demande à voir. Ainsi que les réactions de notre A.A. national =D

  2. […] vous en parlions déjà en novembre 2010, plusieurs passionnés de Kaamelott se sont lancés dans le monde de la web-série pour nous […]

  3. […] les premières bandes annonces publiées en novembre 2010 puis mars 2011, on attendait avec impatience la diffusion de cette web série dont le but n’est […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*