// Interview de Jean-Yves Robin - On En A Gros !

Interview de Jean-Yves Robin

Jean-Yves Robin, le PDG de CALT (maison de prod de Kaamelott) s’est fait interviewé par le journal gratuit 20 minutes. Il est surtout question de l’indépendance de CALT vis à vis de M6. Il confirme aussi la présence d’Alain Chabat dans les épisodes de 52 minutes de la saison 5. Nous apprenons aussi qu’une nouvelle série écrite par Simon Astier (le frère d’Alexandre), Seekers, fera bientôt son apparition sur France 4. Elle mettra en scène "une bande de bras cassés qui se perd dans l’espace." On a hâte de voir ça!

Comment dénichez-vous les bons créateurs de fictions ?
La bonne idée ne suffit plus, il faut avoir les épaules pour des rythmes marathons. Alexandre Astier a débarqué chez Calt en 2004, disant qu’il serait auteur, réalisateur, acteur, et compositeur de la musique de « Kaamelott » ! On s’est dit : « T’es gentil mais il nous faut 7 séries de 100 épisodes. » Aujourd’hui, la cinquième est en tournage, et lui-même s’étonne de sa faculté à assurer. En avril, M6 diffusera même un prime time spécial de deux 52 minutes inédits, avec des « guests » comme Alain Chabat.
La créativité hors programme court, c’est possible en France ?
Quand on a commencé « Caméra Café » et qu’Isabelle Camus sortait « Un gars une fille », les chaînes ne pouvaient se payer du plus long. Aujourd’hui – et « Plus belle la vie » le prouve -, elles ont compris qu’il fallait investir dans le 26 et le 52 minutes. Après, les producteurs doivent suivre au niveau qualité. C’est ce que nous espérons réussir avec « Off Prime », 26 minutes qui met Virginie Efira en scène.
Bientôt diffusé par M6, comme « Kaamelott » ou « Caméra Café » !
M6 est notre gros client, mais nous restons indépendants. Nous préparons un hebdo pour France 4, une sorte de talk-show fictionnel. Une chaîne de la TNT diffusera « Seekers », treize 26 minutes écrits par Simon Astier, frère d’Alexandre, sur une bande de bras cassés qui se perd dans l’espace. Cela dit, nous planchons pour M6 sur « Paris 16 », série de 40 fois 40 minutes sur six jeunes. Et sur Téva, du groupe M6, notre court « Vous les femmes » a eu une presse formidable.
Quelle part les produits dérivés représentent dans vos revenus ?
De plus en plus forte, surtout pour des formats TNT, câble et satellite. Nous incluons d’ailleurs ces revenus DVD, VOD, téléphonie ou édition dans nos plans de financement, avant les tournages. Par exemple, pour « Seekers », on a tablé sur 30 % de nos revenus futurs.
Recueilli par R. Baillot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*